Coordination Urgence Migrants

Villeurbanne - "Lieu de vie" envoyé à la fourrière

J'ai été témoin de la dépossession d'une voiture qui servait de lieu de vie à une famille.

Aussi j'ai écrit mon indignation à Monsieur le Maire de Villeurbanne :

 

 

 

----- Message transmis -----

De : Henri Branciard

À : Monsieur Le Maire de Villeurbanne <secretariatdumaire@mairie-villeurbanne.fr>

Envoyé : mercredi 6 juin 2018 à 22:44:43 UTC+2

Objet : Villeurbanne : "Lieu de vie" envoyé à la fourrière

 

Monsieur le maire,

 

Voici ce dont j'ai été témoin dans votre commune.

 

Ce mercredi 6 juin 2018 vers 16 heures, je vais prendre des nouvelles d'une famille qui survit en voiture, rue du 1er mars 1943.

La famille a trois enfants et la maman est enceinte :

- les deux aînés sont scolarisés en collège et élémentaire à Villeurbanne

- le dernier a tout juste 4 ans

Surprise, en arrivant, de voir la police municipale puis, très vite, une dépanneuse pour emmener leur voiture à la fourrière.

 

1528301252581blob

Très rapidement avant cela, la famille avait sorti quelques affaires sur le trottoir.

1528301357791blob

 

Et pourtant... sachez que la famille est connue par :

- le 115 : des appels.

- le CCAS de Villeurbanne : une domiciliation validée lors d'un rendez-vous le 28/03/18.

- l'espace famille (KID) et l'établissement scolaire Mère Teresa : inscription des deux aînés le 03/04/18.

- la PMI : le plus jeune des enfants reçus en avril pour un point vaccinal.

- la Maison de la Métropole des Buers : la famille a été reçue par une assistante sociale le 30/04/18.

- le Centre Social des Buers : inscription de Monsieur le 02/05/18 à des cours de français (en liste d'attente).

- la MVS : diagnostic social réalisé le 14/05/18.

- l'assistante sociale de la PASS du Vinatier : entretien le 15/05/18 pour la maman enceinte.

- l'ALPIL que vous avez chargé de réaliser un diagnostic sur les familles précaires à Villeurbanne et à qui j'ai mentionné les familles survivant en voiture dans ce lieu.

- ...

Et cet après-midi, à nouveau, la famille a appelé le 115 pour signaler la nouvelle situation ; le 115 n'a rien proposé.

 

Sans autres commentaires, Monsieur le Maire, je vous demande de vraiment mettre en œuvre tout ce qui est en votre pouvoir pour :

- permettre à cette famille d'avoir accès à un hébergement dans les plus brefs délais,

- arrêter la mise en fourrière d'autres voitures, "lieu de vie", dans ce lieu, comme dans d'autres espaces de votre commune,

- mettre en œuvre au préalable l'instruction du gouvernement NOR : TERL1736127J du 25/01/2018 où il est écrit entre autres "Le diagnostic social et global initial doit servir à repérer les différentes situations et caractéristiques des occupants en vue de définir la nature des réponses et le niveau d'accompagnement à apporter..." (Cf. page 6 $ 2)

 

Je compte expressément sur votre humanité pour cela.

Avec mes respectueuses salutations