Affaire Jérémie - Justice

Parfois le droit vire à l'absurde quand il n'est pas tenu compte des réalités des pays dont sont issus les réfugiés.

Jérémie ne passera pas Noël en prison !

Il a cependant été reconnu coupable d'escroquerie envers les conseil général de l'Isère et sanctionné de 3 mois de prison avec sursis, sans interdiction de territoire.

Nous étions 80 personnes environ venues soutenir Jérémie hier au tribunal : la salle était bondée ! Plus de vingt élèves, une dizaine de profs et des parents d'élèves du lycée Camille Claudel, des collègues du foyer et des militants de tout horizon. Nous avions rarement vu une telle mobilisation!

Le procureur a accusé Jérémie de fausse qualité de mineur, de fausse identité et d'escroquerie envers le conseil général (logement, nourriture et scolarité!). Il ne remet pas en cause la réussite de son intégration mais réclame une condamnation de 2 mois de prison ferme et une interdiction définitive du territoire.

Me Sabatier n'a pas eu de mal à démontrer l'absurdité de l'accusation et qu'aucun délit n'a été commis, hors le fait que Jérémie soit rentré en Europe avec un vrai-faux passeport (fraude documentaire). Son père, opposant politique recherché par la police congolaise (et assassiné en prison après le départ de Jérémie) n'avait pas d'autre solution pour protéger son fils et le mettre à l'abris, que de lui procurer le passeport d'un adulte qui lui permettait de sortir sans encombre du pays. Me Sabatier a rappelé pour mémoire la situation politique du pays, pays en guerre permanente et le sort peu enviable réservé aux opposants et à leurs familles. Une fois arrivé en France, Jérémie a repris normalement sa vraie identité.

L'avocat a réaffirmé l'appréciation générale portée par la communauté éducative du lycée envers cet élève apprécié de ses camarades et qui a reçu un soutien unanime que prouve le nombre de personnes venues le soutenir.

Le verdict est mitigé mais Jérémie s'est retrouvé hier au soir à l'abris, bien entouré par ses profs et ses amis.

Une bataille a été gagnée, mais il reste encore beaucoup à faire pour que Jérémie soit enfin régularisé.

 

2 Articles à lire en "miroir" traitant du sujet :

http://www.coordination-urgence-migrants.org/pages/articles-de-presse/dans-la-presse-regionale/le-progres/quel-sera-le-noel-de-jeremie-le-progres-24-12-2015.html

http://www.coordination-urgence-migrants.org/pages/articles-de-presse/dans-la-presse-regionale/le-progres/le-faux-mineur-congolais-echappe-a-la-prison-ferme-le-progres-25-12-2015.html