COMMUNIQUE DE C.L.A.S.S.E.S - 2 dec. 14

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION C.L.A.S.S.E.S


Suite au communiqué de presse envoyé par la section Villeurbanne du MRAP dénonçant « une classe ethnique » à Bron, C.L.A.S.S.E.S -Collectif Lyonnais pour l'Accès à la Scolarisation et le Soutien aux Enfants des Squats- juge nécessaire d’apporter un éclairage différent.


Nous nous permettons de le faire car nous avons suivi de près cette scolarisation. Des familles roumaines d’origine rom se sont installées sur le territoire de la commune de Bron début août 2014. Des bénévoles de notre association les ont rencontrées et dès les 1ers jours de septembre les ont accompagnées à la mairie pour inscrire leurs enfants à l’école primaire. Ces démarches n’aboutissant pas, C.L.A.S.S.E.S a envoyé des courriers au Maire, à la DSDEN (ex Inspection Académique). Nous avons aussi alerté des associations et des citoyens de Bron qui à leur tour ont écrit au Maire.


A la rentrée de la Toussaint, l’Education nationale a créé un poste d’enseignant spécialisé pour les enfants ne maitrisant pas le français, dans l’école la plus proche du terrain où vivent les familles. Les bénévoles de C.L.A.S.S.E.S et les membres d’associations de Bron qui se sont mobilisés pour la scolarisation et l’accueil de ces familles se sont organisés : ils passent chaque matin sur le terrain pour rassembler les enfants inscrits à l’école et les accompagner à l’école ; ils le feront jusqu’à ce que les habitudes soient bien prises.

Ces enfants parlent très peu français et n’ont pas été scolarisés antérieurement ou très épisodiquement. Ils bénéficient d’un enseignement spécifique comme les textes le prévoient. La classe fait partie d’une école ; l’enseignante recrutée appartient à l’équipe pédagogique. Des moments d’intégration dans les classes correspondant à l’âge des élèves sont prévus et se développeront au fur et à mesure. Tout ceci relève du domaine de compétence de l’école.

En dehors de l’école, les enfants fréquentent déjà beaucoup la médiathèque où ils sont bien accueillis. Des ateliers peinture et conte sont prévus à l’initiative d’associations ou d’habitants de Bron et de C.L.A.S.S.E.S ; ils seront ouverts aux enfants roms comme aux autres. 

C.L.A.S.S.E.S regrette les 2 mois pendant lesquels les enfants auraient déjà pu profiter de l’école, et se réjouit de ce début de scolarisation ainsi que de la mobilisation des enseignants et des habitants de Bron. Mais tous les problèmes ne sont pas résolus : nous continuons à agir pour que les enfants scolarisés en primaire soient admis à la cantine, c’est la seule solution pour que tous les enfants viennent à l’école, et pas seulement le matin. Pour l’instant l’accès leur est refusé, alors que des associations ont d’ores et déjà proposé le financement des repas. Le 2ème point sur lequel nous nous battons c’est la scolarisation des enfants à l’école maternelle : la Mairie de Bron refuse jusqu’à présent de les inscrire ; certes la scolarité avant 6 ans n’est pas obligatoire, mais comme les autres enfants de Bron de moins de 6 ans sont accueillis à l’école, nous considérons qu’il s’agit de discrimination, raison pour laquelle nous avons pris rendez-vous avec le représentant du Défenseur des Droits. 

Tout ne va pas aussi vite que nous le souhaiterions pour les enfants et leurs parents, mais il faut prendre acte des avancées quand il y en a et poursuivre dans la durée un soutien aux familles qui vivent dans des conditions extrêmement difficiles. Tous, ensemble, nous devons agir pour que personne ne vive sans toit.

2 décembre 2014
Collectif Lyonnais pour l'Accès à la Scolarisation et le Soutien aux Enfants des Squats
classes069@gmail.fr  06 80 71 32 96

 

texte en pdf Cp classes scolarisationbron 2 12 14