Coordination Urgence Migrants

Violation des droits des enfants roms GITSI 8 avril

A l’occasion de la 45ème journée internationale des Roms, nous tenons à exprimer notre profonde indignation quant aux politiques menées en France

Action collective

Violation des droits des enfants roms, lettre ouverte à M. Bernard Cazeneuve

 

A l’occasion de la 45ème journée internationale des Roms, nous tenons à exprimer notre profonde indignation quant aux politiques menées en France à leur encontre, tant aux niveaux national que local. Les récentes expulsions survenues en pleine période hivernale, mettant à la rue des milliers d’habitants de bidonvilles et de squats, dont de très nombreux Roms, ne sont que des illustrations tragiques des nombreuses violations de leurs droits et des discriminations qu’ils subissent. Les enfants en sont les premières victimes. Il y a urgence à penser une autre politique, humaniste, respectueuse, émancipatrice, qui permette aux Roms désireux de s’installer en France, notamment pour fuir la misère et le racisme d’ailleurs, de sortir de la précarité, et d’accéder à la santé, à l’éducation, à l’emploi et au logement.

A ce communiqué est jointe une lettre ouverte adressée ce jour par notre Collectif au Ministre de l’Intérieur, pour l’alerter sur la situation particulièrement préoccupante résultant des orientations ainsi que des carences de son action. Nous y soulignons que le courrier qu’il a adressé le 12 février 2016 au Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, en réponse à l’interpellation écrite de ce dernier le 26 janvier 2016 sur les atteintes aux droits des Roms et sur le « climat d’antitsiganisme » régnant en France, ne rend compte ni de la réalité de la situation ni des conséquences désastreuses de la politique de la France.

Le 8 avril 2016

 

Collectif du Tribunal d’opinion sur les violations des droits des enfants roms

ASEFRR, Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation (CDERE), Collectif National Droits de l’Homme Romeurope, Gisti, DEI-France (Défense des Enfants International), FERC-CGT, Hors la rue, Intermèdes Robinson, RESF, FSU, SNUIPP – FSU, SNPES-PJJ – FSU, SUD éducation, Syndicat de la Magistrature, UJFP, ASET93, JDJ-RAJS, Collectif Rom Paris