Les Rroms : une population méconnue qui interpelle toutes les nations

Par Jean-Pierre Dacheux

Nous vivons un temps où, comme le remarque Edgar Morin, domine la complexité.

Des questions majeures de civilisation, difficiles d’approche, se posent ou se reposent.

Les Rroms constituent, par eux-mêmes, muettement, l’une de ces questions :

Peut-on s’insérer, sans s’intégrer, dans nos sociétés où prime le droit ?

Mais, par leur vie, sans discours, les Rroms suscitent encore d’autres questions, qui interpellent.

Il est, en Europe, une population mal aimée, aux dénominations multiples[i].

Elle compte, autant qu’on la puisse dénombrer, plus de douze millions de personnes.

Elle s'est installée en Europe voici six à sept siècles[ii].

Elle est originaire du nord de l'Inde[iii].

Elle interpelle, par son mode de vie, tous les peuples de la Terre.

Il s'agit d'Européens qui se nomment les Rroms[iv].

Rrom veut dire « homme », ou « être humain », dans la langue rromani.

Le rromani[v] est une langue à base de sanskrit et d'hindi.

Les Rroms sont souvent appelés Tsiganes par les non-Rroms.

Les Rroms appellent les non-Rroms (nous-mêmes) des « gadjé[vi] ».

Les interpellations des Rroms sont d’ordre politique et philosophique, tout à la fois.

Ils ont subi, comme les Juifs, un génocide[vii] de la part des nazis.

Ils ont connu, en Roumanie, comme les Noirs, des siècles d'esclavage.

Ils se considèrent comme « une nation sans territoire »[viii].

Ils récusent le droit à la propriété individuelle du sol.

Les Rroms ou Tsiganes sont présents dans presque tous les pays d'Europe.

Ils vivent par groupe de familles très solidaires entre elles.

Ils travaillent comme artisans ou commerçants, rarement en entreprise.

Ils ne sont pas nomades mais très mobiles, car souvent déplacés ou pourchassés.

On ignore comment ils ont traversé les siècles sans disparaître.

En France, on les appelle les « gens du voyage »[ix].

Même si la majorité d'entre eux ne voyage pas!

Le mot anglais « travellers » n'a pas le même sens.

« Gens du voyage ».est une appellation administrative sans équivalent en Europe.

 

Document intégral 7 pages  :  Les Rroms une population mal aimee