Bruxelles - Migrants : «on nous traque comme des criminels» - Libération 11/9/17

L’attente, la faim et les problèmes d’hygiène ne sont atténués que grâce à quelques bénévoles.