Pour qu’aucune personne sans abri ne retrouve à la rue fin mars avec la fermeture des 8 000 places temporaires ouvertes durant l’hiver, «toutes les familles se verront proposer des solutions d’hébergement ou de logement»et «2 000 places seront pérennisées ou créées», a annoncé la ministre du Logement Sylvia Pinel.

 

Ces 2 000 places, d’un coût compris entre 10 et 12 millions d’euros, seront soit de nouvelles places d’hébergement créées, soit des places hivernales pérennisées, notamment dans les zones les plus tendues, comme l’Ile-de-France ou la région Rhône-Alpes, a précisé l’entourage de la ministre.

Article intégral