Paris (75) - Sans le centre pour migrants de La Chapelle, 20 000 personnes de plus auraient été dans la rue -

Alors qu’il doit déménager vers un autre lieu au printemps 2018, les associations s’inquiètent des projets du gouvernement.

Date de dernière mise à jour : 14/11/2017