Dépêche de l'AFP du 27 novembre 2014

Le diocèse de Lyon interpelle les autorités lyonnaises sur les sans-abri

  •  /  Lyon (France)
  •  -  27 novembre 2014 17:20
  •  -  AFP

 

  •  /  LYO
  •  -  REL - SOC - SOI
  •  -  398 Mots
  •  / 
  • religion catholiques social pauvreté SDF clandestins
  •  / 
  • FRS-FR
  • 27 novembre 2014

Mille personnes qui dorment dehors: le diocèse de Lyon a interpellé jeudi les autorités sur les sans-abri en réclamant une table ronde des "acteurs de la solidarité" pour "coordonner" l'aide aux plus démunis en période de froid.

"Actuellement sur Lyon et son agglomération, il y a 1.000 personnes qui sont dehors. Des familles avec enfants, des célibataires ou des mères seules venant essentiellement des pays de l'Est", a déploré lors d'une conférence de presse le père Bruno-Marie Duffé, vicaire épiscopal chargé des questions familiales, sanitaires et sociales.

A Lyon et Vaulx-en-Velin, plusieurs écoles sont occupées la nuit depuis la semaine dernière pour héberger des enfants scolarisés mais sans domicile fixe. Selon le collectif "Jamais sans toit", à l'origine du mouvement, 194 enfants scolarisés sont SDF et plus de 100 non scolarisés vivent dans des bidonvilles de l'agglomération.

"Les structures d'urgence étant pleines, ce sont des initiatives privées ou de petites associations, qu'elles soient religieuses ou laïques,  qui tentent tant bien que mal de mettre à l'abri ces personnes", a expliqué le père Bruno-Marie Duffé, soulignant que des moyens préfectoraux ou municipaux "aussi bien financiers que matériels, existent" pour les aider. 

"Toutes ces ressources ne sont pas mises en oeuvre. Ce n'est pas acceptable", a renchéri Jean-François Vallette, de la Coodination Urgence Migrants qui regroupe une douzaine d'associations d'aide aux migrants et demandeurs d'asile.

"Aujourd'hui nous sommes dans une sorte de tétanie, de mauvaise organisation (...) Il faut nous mettre autour de la même table et travailler ensemble", a poursuivi le père Duffé qui a écrit en ce sens au préfet du Rhône, au président de la région Rhône-Alpes et au maire de Lyon.    

D'après la préfecture, le dispositif d'hébergement a été renforcé pour l'hiver 2014-2015, avec 3.230 places permanentes dont 1.550 dédiées à l'hébergement d'urgence, soit une hausse de 25% par rapport à l'année précédente. Ce dispositif mobilise une enveloppe de 34 millions d'euros pour 2014. 

Un dispositif hivernal a été activé le 1er novembre et sera en place jusqu'au 31 mars, avec une ouverture des places progressive. Les autorités assurent que les structures d'hébergement ne sont pas pleines et le préfet s'est engagé notamment à examiner la situation des familles hébergées dans les écoles. Il a réclamé à cette fin la liste des personnes concernées mais les associations se refusent à communiquer leurs noms dans la mesure où beaucoup sont en situation irrégulière.