Feyzin 12 avril 15 - Incendie dans une maison squattée : une femme décède

Publié le 12/04/2015 à 10:27 Vu 13591 fois

RHÔNE. Feyzin : une femme de 47 ans décède dans l’incendie d’une maison

 

 

Une femme de 47 ans a trouvé la mort dimanche matin vers 4 heures 30 dans l’incendie d’une maison isolée située le long d’une voie ferrée sur la commune de Feyzin.
Selon nos premières informations, la victime squattait la maison en présence de plusieurs adultes et de plusieurs enfants, dont deux nourissons qui auraient été légèrement intoxiqués par la fumée. Ils sont hospitalisés

Feyzin : une femme de 47 ans décède dans un incendie

Rhône. Une douzaine de personnes étaient présentes dans la maison squattée au moment du drame.

 

Trois familles se partageaient un espace d’une soixantaine de mètres carrés dans le pavillon. Photo Maxime Jegat

 

C’était un petit pavillon situé 12 rue Léon-Blum attenant à l’entreprise de travaux publics Vanel. Une maisonnette au bas de la voie ferrée presqu’en face du terrain aménagé par la mairie de Feyzin. Dimanche matin, elle a été ravagée par un incendie d’une rare violence, causant la mort d’une femme de 47 ans, mère et grand-mère de deux jumeaux en bas âge. A 4 heures, lorsque l’alerte a été donnée, les pompiers sont arrivés en nombre. Une quarantaine répartie dans différents véhicules sous la conduite d’un chef de poste.

Le spectacle qui s’est offert à eux pouvait augurer du pire, les flammes les portes, les fenêtres ainsi que la toiture de cette bâtisse de 60 m² construite de plain-pied et squattée depuis plusieurs années par des roms. Les trois familles qui y logeaient avaient été évacuées, tout comme une centaine de compatriotes du camp dit de Saint-Fons en mars 2014. Une quinzaine de personnes vivaient là dont pour moitié des enfants. Au cours de la nuit de samedi à dimanche, ils étaient une douzaine dont Etesca Bitis, 47 ans, originaire de la région de Bihof en Roumanie. La victime qui a été découverte brûlée dans une des chambres non loin de la porte d’entrée était mère d’une jeune femme de 15 ans, elle-même ayant deux jumeaux de 6 mois. Ces derniers ont été aussitôt conduits à l’hôpital où leurs jours ne sont pas en danger.

Quant aux autres occupants qui devraient être relogés ils erraient dimanche dans le secteur, bien après que le sinistre a été conscrit peu avant 7 h 00. L’abattement et l’incompréhension se lisaient sur les visages tandis que les policiers procédaient aux premières constatations sous l’autorité d’un OPJ et secondés par les spécialistes incendies du laboratoire de police judiciaire et scientifique.

D’après les premiers éléments relevés sur place, on s’orienterait vers la piste accidentelle, trouvant peut-être son origine dans un branchement électrique sauvage. Les agents du gaz et de l’électricité ont procédé à la sécurisation des lieux, tandis que les auditions des personnes présentes sur les lieux devaient se poursuivre à l’hôtel de police Marius- Berliet

Michel Girod

 Incendie dans un squat feyzin 12 avril 2015