« Les guerres d’aujourd’hui ne doivent pas faire oublier les guerres d’hier » - La Pribune - 8/11/2015

Samedi, à Saint-Etienne, 150 personnes étaient rassemblées pour demander un toit aux migrants. Pas seulement à ceux qui font l’actualité, mais aussi à tous ceux qui vivent en France depuis des années.