Groupe de travail : Recherche de toit

 

Appel à contribution visuelle et citoyenne !

 

Depuis le début de ses interventions, la CUM a toujours mis l'accent sur la priorité de trouver un toit pour héberger les familles migrantes qui se retrouvent à la rue, dans les squats ou dans les bidonvilles (cf appel citoyen pour la défense de la dignité fondamentale des personnes sans abris, texte fondateur de la CUM).

 

Aujourd'hui, des voix officielles commencent enfin à s'entendre, expliquant, que, si on regarde bien, de nombreux logements et de multiples places d'hébergement sont libres, sans personne dedans, depuis des mois ou des années, dans l'attente de tel ou tel projet de restructuration ou de démolition, dans des bâtiments souvent gérés par l'Etat, la Métropole, des bailleurs sociaux, des associations et des organismes privés : foyers d'hébergement, cliniques et hôpitaux, maisons de retraite, appartements de fonction prévus pour les instituteurs, anciens collèges et internats, casernes de pompiers ou de militaires, hôtels, etc.

 

Qui, autour de soi, dans son quartier, dans son arrondissement, dans sa commune, ne connait pas un de ces bâtiments fermés, murés, "sécurisés", se demandant pourquoi ces lieux restent vides si longtemps … alors que des familles entières sont à la rue et sont chassées régulièrement par les forces de police ?

 

On nage complètement dans l'absurde ! Ici ou là, on entend que des mois de travail seront nécessaires à telle ou telle commission "ad hoc" pour établir un diagnostic et faire un état des lieux de la situation.  D'autres avancent même l'idée que, faute de places d'hébergement et de logements vides, il faudrait investir plusieurs millions d'€ pour transformer des immeubles de bureaux inoccupés en appartements … alors que ces bâtiments murés existent sous nos yeux et qu'il suffirait de les réquisitionner, comme la loi le permet.

 

D'où notre appel citoyen : Établissons nous-mêmes le "catalogue" (agrémenté si possible d'une petite photo numérique) de ces nombreux bâtiments vides et murés, initialement gérés par l'Etat ou les collectivités, les associations ou des organismes privés, et donnons ainsi la parole aux citoyens eux-mêmes !

 

Pour cela, une simple information, sur le modèle ci-dessous, à transmettre par mail, avant le 10/10/2015 à l'adresse suivante : groupetoitcum@gmail.com

  • groupetoitcum@gmail.com

à définir 69002 Lyon