Des papiers, une école, un toit pour tous !

Migrant.es sans papiers et sans toit, jeunes sans école : Une situation humanitaire scandaleuse face à une politique inacceptable ! 

 

À Lyon : début novembre, au moins 80 mineurs isolés, dont des collégiens et lycées, dorment dans la rue ; avec ou sans papiers, plus de 300 enfants, dans l’agglomération, n’ont pas de toit pour vivre dont 8 élèves pour l’école Jean Zay à Villeurbanne, d’autres à Doisneau et à Michel Servet, L. Aubrac (Lyon) mais aussi à Vaulxen-Velin, pour lesquels les parents se mobilisent.

Des jeunes migrants scolarisés qui préparent le bac reçoivent un avis d’expulsion, sont convoqués au tribunal. Dans le Rhône, des demandeurs d’asile doivent attendre deux mois, sans hébergement, avant d’être accueillis.

On peut multiplier les exemples, à Lyon et dans toute la France. C’est pourquoi, dans un texte adopté le 17 octobre, La CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’homme, instance nationale de promotion et de protection des droits) « s’alarme (…) de la multiplication des violations des droits fondamentaux des personnes migrantes observées sur le terrain »

 

20171202 flyer manifestation terreaux samedi 2 decembre migrants v520171202-flyer-manifestation-terreaux-samedi-2-decembre-migrants-v5.pdf

Place des Terreaux 69001 Lyon